Pourquoi donner une alimentation particulière à votre chat stérilisé?

La castration pour un chat ou l’ovariectomie chez une chatte ne peuvent être que bénéfiques pour votre compagnon : à priori, les mâles se montrent plus calmes, moins fugueurs, et vous ne subissez plus leurs marquages urinaires. Quant aux femelles, elles voient leurs chaleurs disparaître, un bien pour vos oreilles. Pourtant, la stérilisation a aussi ses inconvénients sur le métabolisme de votre chat puisqu’elle aurait tendance à le faire grossir et à provoquer l’apparition de calculs rénaux. En donnant une alimentation parfaitement adaptée aux chats stérilisés, ces désagréments peuvent être réduits, voire éliminés.

Les particularités du chat stérilisé

Un changement de comportement

La stérilisation est un véritable changement hormonal et physiologique pour votre chat. Son caractère s’en trouve modifié tout comme ses besoins. Sauf exceptions, un mâle castré sera plus calme et moins agressif. Et la chatte moins stressée. Ces changements ont des conséquences notables sur leur comportement. Un chat stérilisé devient plus lymphatique, passe plus de temps à dormir, et se montre surtout moins actif. Et, dans le même temps, ses besoins énergétiques diminuent, de l’ordre de 20 à 30 %, mais son appétit augmente.

Une prise de poids automatique

Toutes ces composantes ne peuvent que provoquer une prise de poids voire une obésité de votre animal. Si esthétiquement parlant, la prise de poids n’est pas idéale, la santé de votre chat entre également en compte. Un chat trop gros peut ainsi souffrir de diabète, de douleurs articulaires, de problèmes cutanés…

Et un risque accrue d’apparition de calculs urinaires

Une castration entraîne des modifications au niveau de l’appareil génito-urinaire du chat, et en particulier au niveau du tractus urinaire. Un chat stérilisé est donc plus sujet aux cystites et à l’obstruction de l’urètre, deux maladies graves pour les reins.

Quel type d’alimentation pour un chat castré?

Que vous choisissiez une alimentation sèche (croquettes) ou humide (pâtées, terrines, bouchées…) ou un mixte des deux, il est préférable d’opter pour une qualité premium. Certes plus onéreuse, elle est plus riche en nutriments indispensables à l’équilibre de votre animal et donc plus « nourrissante ». Au final, vous vous y retrouverez ! D’autant qu’aujourd’hui, les fabricants ont déployé d’importantes gammes spéciales chat stérilisé qu’il faudra plébisciter. Mais en fait pourquoi ?

  • Une nourriture riche en protéines : par définition, votre chat est un félin donc il est important de lui donner des protéines qui ont un véritable effet coupe-faim.
  • Une nourriture équilibrée en minéraux et en vitamines : les aliments spéciaux pour chat castré ont un apport moindre en minéraux, et en particulier en magnésium, ce qui limite l’apparition des calculs urinaires.
  • Une nourriture riche en fibres : les fibres facilitent le transit et augmente la satiété. On peut toujours ajouter quelques légumes dans les rations quotidiennes, tels que la courgette, des haricots verts, des courges…
  • Une nourriture limitée en graisses qui a l’avantage de réduire la tendance à l’embonpoint

Prenez garde aux quantités d’aliments données : pour un chat de taille moyen, on donne 50 grammes de croquettes par jour ou 40 grammes de pâtées et 25 grammes de croquettes.

Le Maine coon stérilisé, un chat un peu spécial en matière d’alimentation

Le Maine coon est un chat spécial déjà de par sa taille. Et ses besoins nutritionnels sont proportionnels à son gabarit. Il faudra en tenir compte, surtout s’il est stérilisé.

Une croissance lente et un gabarit important

Le Maine coon met plus de temps que les autres chats à atteindre sa taille adulte, environ vers 4 ou 5 ans. Donc, même si c’est déjà « un gros bébé », votre Maine coon a besoin d’une nourriture spécial chaton, riche en protéines et acides gras qui favorisent sa croissance et développent son ossature et sa musculature. Qui plus est s’il est castré puisque les protéines apaisent et coupent la faim. Donc, au delà des croquettes de qualité premium, riches en protéines, on peut ajouter un peu de pâtée une fois par jour, et une à deux fois par semaine, de la viande fraîche ou du poisson. Des filets de poulet ou du steack haché peuvent tout à fait convenir. Les gammes « chaton » peuvent être proposées à votre Maine coon jusqu’à sa première année, voire quelques mois de plus pour certains. En revanche, dès que votre Maine coon stérilisé vieillira, il faudra limiter l’apport de protéines.

Des besoins spécifiques

Outre ce besoin de protéines, votre Maine coon devra avoir une nourriture justement équilibrée en minéraux et vitamines, entre autres A, B1 et D, en acides gras essentiels et en calcium, potassium et phosphore. Le taux de magnésium ne doit pas être trop élevé afin de limiter la prolifération des calculs urinaires. N’hésitez pas également à ajouter quelques légumes pour l’apport de fibres, toujours bénéfiques pour le transit. Et surtout veillez à limiter le taux de lipides à 20 % pour éviter l’embonpoint.

De l’eau et de l’exercice

Le Maine coon n’est pas un chat très actif originellement. Castré, il le sera encore moins. Donc, pour lui permettre de faire un peu d’exercice et donc d’éliminer tout risque d’obésité, multipliez les points de nourrissage un peu élevés. Et offrez-lui un arbre à chat à sa taille.

Le Maine coon est plutôt un gros buveur, surtout s’il n’est nourri qu’avec une alimentation sèche.
Donc donnez-lui à boire en abondance, c’est bon pour le bon fonctionnement de ses reins.

Laisser un commentaire